Brèves de Caviste #1

Oui, tout comme celles de comptoir existent, j’ai décidé de narrer celles de mon métier, caviste.

Ici et là, je m’en vais piocher les petites pépites que j’ai eues à entendre ou constater…

Je mentionnerai très certainement les cuvées ou les vignerons « incriminés » dans ces instantanés de mes journées et soirées. Sachez qu’elles seront très certainement ponctuées d’un dosage d’humour propre à moi-même et que je ne force personne à en rire 😉


« Grololo », la cuvée des Pithon-Paillé en Grolleau 100% :

Une soirée de débâcle au « Lot » Of Wine (c’est quand on la salle et le bar sont remplis, qu’on se fait marcher sur la tête et que l’envie nous vient de pousser les murs, une soirée classique en fait !)…

Une jeune femme retient mon attention…

Une jeune femme que j’avais trouvée étrange car, arrivée avec un petit groupe de personnes mais jamais vraiment restée en leur compagnie. Toute virevoltante et assez curieuse de tout ce qui se passe de l’autre côté du bar, elle passe pour la énième fois aux abords de notre « site de production intensif d’assiettes victuailleuses » et, à ce moment-là, on ouvre une quille de « Grololo »…

Grololo

Interloquée et subitement incendiaire, la jeune femme s’insurge, peste et hausse le ton à la faveur de ses sourcils puis nous déverse un :

Ah c’est bien un truc de mec ça ! Non mais c’est quoi cette étiquette ? La parité on n’y est pas encore !!

L’attention des habitués du bar se meut petit à petit en bruits soutenus des hilarités intérieures, ça pouffe tout contenu, les lèvres pincées, ça rit en toute discrétion derrière les mains.
Courroucée et en attente d’une attention collective, elle poursuit :

Et pourquoi n’y a-t-il pas un vin qui s’appelle « Bibite » ?

Ce sur quoi mon homme (qui œuvrait d’ores et déjà au remplissage des verres au bar) lui rétorque, de sa plus vive répartie toute Cadurcienne :

Sans doute parce qu’aucun cépage ne se nomme « Bite » ?

Un ange est passé juste après ça… Se faufilant entre les rires enfin dé-contenus et devenus explosifs des convives autour… Mais la part de cet ange là n’était rien que pour elle…

On n’a pas cru bon de lui donner l’occasion de goûter ce fameux « Grololo »… A tort ou à raison !

Publicités

Cadeaux : A lire et à voir – notre sélection

C’est pas tout ça mais il va bien falloir finir par les trouver ces cadeaux…

Pour ne pas confondre vitesse et précipitation, voilà des suggestions qui devraient vous éviter les fautes de goût de dernière minute.

Des BD :

Les ignorantsLes ignorants – Récit d’une initiation croisée – Etienne Davodeau / Futuropolis (24,90 €)

Un vigneron et un auteur de BD (Etienne Davodeau donc)  échangent, partagent et nous donnent envie. Envie de fouler la terre, d’écrire, de toucher la vigne et … de relire cette formidable BD. Indispensable !

GOUTTES DE DIEU T27[MAN].indd.pdfLes gouttes de dieux – Tadashi Agi / Glénat (9,15 € par tome)

Vous souhaitez initier la nièce, le neveu au plaisir des grands crus avant même l’âge légal ? Les gouttes de dieux, sorte de chasse au trésor au pays du vin façon manga, est un choix plus que judicieux. Sachez-le quand même, la série se décline en 44 tomes…

Des DVD :

Résistance naturelleRésistance NaturelleJonathan Nossiter (14,99 €)

Après Mondovino il y a 10 ans, Nossiter réalise un nouveau documentaire sur le monde du vin et nous invite à croire en l’avenir de l’aviculture. Selon lui, elle passera par l’éthique et l’amour de la terre. Essentiel !

La part des angesLa part des anges – Ken Loach (15,49 €)

Quand un délinquant s’en sort grâce … au whisky. Une admirable comédie sociale, touchante et drôle. Un bijou anglais.

Des guides :

Le guide hachette des bièresGuide Hachette des bièresElisabeth Pierre / Hachette (19,90 €)

Tout nouveau et tout beau figurez-vous. Ce guide qui conviendra aussi bien aux néophytes qu’aux amateurs dresse un panorama complet et fait la part belle aux bières artisanales françaises.


Le vin c'est pas sorcierLe vin c’est pas sorcier
Ophélie Neiman / Marabout (19,90 €)

LA référence en la matière. Un guide clair, décalé, très joliment illustré, Ophélie Neiman dit Miss GlouGlou explique tout : le terroir, comment acheter son vin, accorder ses plats…

 

Y’a plus qu’à trouver du papier cadeau !

Les Compos de Noël #4 avec Biérocratie

Noël arrive et ses éternelles questions « Qu’est-ce qu’on mange ? » et surtout « Qu’est-ce qu’on boit ?« . Cette année, on oublie la recette de mamie et celles du magazine « 100% Cuisine ». On fait place à Spirituo et ses partenaires. Des plats aux bouteilles, pas de demi-mesure !

Vous n’y avez pas encore réfléchi ? Ça tombe bien, on vous suggère : entrées, poissons, viandes, fromages et desserts… Mais aussi les jolies bouteilles qui se marieront à merveille !

Pour ce 4ème menu, Jaclyn & Pierre, hôtes de Biérocratie, nous accompagnent avec un menu 100% végétarien et 100% bières.

La douceur des truffes de la Blanche Truffée (Atelier de la Bière) se marie parfaitement avec le côté crémeux de cette verrine, et les légumes relèvent les notes de champignons…

La St Georges Pale Ale  de la Brasserie St. Georges distille des notes herbacées, et légèrement citronnées, qui sont un délice avec les asperges !

 

Les notes bien grillées de cette stout, L’Eurélienne, accompagnent chaleureusement la douceur des légumes d’hiver.

  • Puis, un Plateau de fromages

La Cuvée d’Oscar de Craig Allan se marie excellemment avec de nombreux fromages !  Elle est fruitée, ronde, et possède une jolie petite amertume. N’oubliez pas d’ajouter du gouda vieux, voire extra vieux, sur votre assiette pour sublimer cette bière !

  • Pour finir, en dessert une Crème brulée

Avec une crème brulée, cette stout est vraiment magnifique ! La Cycle 9 à la Framboise de la Brasserie Bendorf, avec ses notes de chocolat et une certaine acidité marquée par les framboises, est un vrai régal. Un bel équilibre pour accorder le côté crémeux et caramélisé de la crème brulée. Chaque lampée et chaque bouchée donnent un goût de « reviens-y » !

Si vous voulez encore plus d’idées, consultez nos autres « Compos de Noël »:

Et si d’ici là vous cherchez désespérément à accorder vos plats, rendez-vous sur Accords Mets.

Vous avez déjà défini votre plat de Noël ? Soumettez-le nous, et on se fera un plaisir de vous faire des suggestions avec les quilles adéquates…

Cadeaux – Un Noël qui sent bon !

– Tu sens le coing là ?
– Euhhh non !
– Mais si… sens bien !
– Ah ouais … euhhh non ! Ca sent comment le coing déjà ?

Nez Senteur
Avoir du pif n’est pas donné à tout le monde. Identifier, reconnaître un arôme dans un vin, un whisky, on le fait inconsciemment, machinalement quand c’est évident mais de là à mettre un mot dessus… les quidams que nous sommes nous arrêtons bien souvent à la surface.

– Sûr, il est floral ton petit blanc !
– Pas faux. Mais sinon, plus précisément, Rose ? Lilas ? Jasmin ?
– Ouai ouai. Rose… Lilas… Jasmin.
– OK… !

Pas facile hein ?

A la fin des années 70, Jean Lenoir, un bourguignon passionné de vin se rend bien compte de la difficulté que représente la reconnaissance olfactive des arômes.
Nous sommes effectivement nombreux à aimer, que dis-je, chérir le vin, mais il est fichtrement compliqué pour la majorité d’entre nous d’aller plus loin et d’identifier les « odeurs » que pourtant il nous évoque. Pour en parler, du coup, c’est un peu court, confus, le plaisir est là mais… difficile de l’exprimer par autre chose qu’un laconique « hummmmm ».

Heureusement, lui vient l’idée de Le Nez du Vin.

Le nez du vinUn somptueux livre-objet donc, permettant de mettre des mots sur des arômes.
Conçu comme un outil pour professionnels et amateurs avertis, il propose une expérience nouvelle : pouvoir humer des dizaines d’arômes sophistiqués sans bouger de sa chaise et sans nécessairement ouvrir de bouteille !

La collection propose aujourd’hui plusieurs déclinaisons de livres-objets autour du vin, du whisky ou du café. Il faut compter entre 25€ et 500€. Il s’agit d’objets artisanaux et fabriqués en France. Il faut ce qu’il faut.

Tout le détail sur le site des Editions Jean Lenoir

 

Les Compos de Noël #3 avec La Cave de Lourmel

Noël arrive et ses éternelles questions « Qu’est-ce qu’on mange ? » et surtout « Qu’est-ce qu’on boit ?« . Cette année, on oublie la recette de mamie et celles du magazine « 100% Cuisine ». On fait place à Spirituo et ses partenaires. Des plats aux bouteilles, pas de demi-mesure !

Vous n’y avez pas encore réfléchi ? Ça tombe bien, on vous suggère : entrées, poissons, viandes, fromages et desserts… Mais aussi les jolies bouteilles qui se marieront à merveille !

Pour ce troisième menu, Camille, caviste à la Cave de Lourmel , nous accompagne avec des accords classiques ou originaux.

Crédits : CVF – Cuissot de chevreuil grand veneur

  • En entrée, du Saumon fumé

Vouvray RenaissanceCommençons d’abord par ce à quoi vous vous attendez : un blanc sec. Le Vouvray Renaissance de Sébastien Brunet est un modèle du genre pour accompagner en souplesse, le gras et le fumé du saumon.

En second choix, pour les plus aventureux, une surprise : le Coal Ila. Oui, un Whisky !  l’Iode de ce single malt est parfait avec le saumon fumé. Si vous aimez les spiritueux, il faut le tenter. Des étincelles !

Un chenin pour cette première proposition. Un Remus du Domaine de la Taille aux Loups, sec. Parfait avec des crustacés aux grandes pinces.

Passons d’ouest en est pour ce second choix. Que diriez vous d’un Macôn Chaintré en vielles vignes ? Le homard en raffole, moi aussi !

CarmelsDu jus et des saveurs riches. Inévitablement, il va falloir faire appel à de la puissance. Je vous propose d’abord un Chinon : La Cuvée Danaé. C’est beau non ? C’est très bon aussi. 24 mois d’élevage dans un fut de 400 L. Ca lui donne une bouche ample comme il faut. Pour ceux qui ne jurent que par le Bordeaux, en voilà un qui devrait vous satisfaire : Les Carmels. De la finesse en plus de la puissance.

  • Puis, un Plateau de fromages

Vous êtes blanc ou rouge ou…whisky ?

Commençons par le blanc. Le partenaire idéal pour les pâtes durs. : Cuvée des Ceps d’Or. Avec un nom pareil, il devrait aussi ravir les poètes. Nous sommes dans le Jura, l’Etoile est son AOC.

Pour les pâtes molles, cap sur le Beaujolais, cap sur le rouge mais sur du Gamay à jus …blanc. Un côte de Brouilly.

Parce qu’il est tard et que vous n’avez pas osé le Caol Ila avec le saumon, vous pouvez, vous devez essayer ce whisky avec votre fromage, notamment si c’est du comté. Ben Nevis. C’est pas le même budget, mais il devrait en rester dans sa jolie bouteille pour commencer 2015… Miam !

  • Pour finir, en dessert une Bûche glacée

Admettons que celle-ci soit aux fruits rouges. J’ai exactement ce qu’il faut : Sitting Bulles par Sébastien Fleuret. Un vin pétillant avec un léger goût de grenadine. Surprenant !

Admettons maintenant que ce ne soit pas vous qui vous occupiez de la bûche. Est-elle au chocolat ? aux fruits, mais lesquels ? Pas de panique ! Un Vouvray qui pétille de Sébastien Brunet fera très bien l’affaire. Le Sébastien Brunet du Vouvray proposé avec le saumon ? Lui-même !

Si vous voulez encore plus d’idées, consultez nos autres « Compo de Noël »:

Et si d’ici là vous cherchez désespérément à accorder vos plats, rendez-vous sur Accords Mets.

Vous avez déjà défini votre plat de Noël ? Soumettez-le nous, et on se fera un plaisir de vous faire des suggestions avec les quilles adéquates…

Les Compos de Noël #2 avec Que du Bonheur

Noël arrive et ses éternelles questions « Qu’est-ce qu’on mange ? » et surtout « Qu’est-ce qu’on boit ?« . Cette année, on oublie la recette de mamie et celles du magazine « 100% Cuisine ». On fait place à Spirituo et ses partenaires. Des plats aux bouteilles, pas de demi-mesure !

Vous n’y avez pas encore réfléchi ? Ça tombe bien, on vous suggère : entrées, poissons, viandes, fromages et desserts… Mais aussi les jolies bouteilles qui se marieront à merveille !

Pour ce second menu, Gilles, caviste à Que du bonheur, nous accompagne avec des accords classiques ou originaux.

  • En entrée, des Foie gras – (sur toast)

Les Clous - Domaine Saint-NicolasChoix classique mais très apprécié : un liquoreux. Le Soyeux, vin de Gascogne de Dominique Andiran fera parfaitement le lien avec le foie gras. Pour ceux qui préfèrent, il fait également très bien l’affaire en entremets avant le dessert. Pour les amateurs de blancs secs : un chenin, Les Clous. Vin des fiefs vendéens du Domaine Saint-Nicolas.

  • Ensuite, un Plateau de fruits de mer

Un vin vif qui passe sur l’iode : un Bourgogne aligoté Allez Goûtons 2014 de Dominique Derain, vinifié comme un vin nouveau. Un vrai canon !

Si on préfère l’Alsace pour Noël le Pinot Noir et Blanc 2013 du domaine Pierre Frick.

Chamade 2005 - Domaine Philippe BornardUn vin léger pour le chapon, allons dans le Jura pour les morilles, un Plousard Chamade 2005 de Philippe Bornard. Les vins naturels tiennent le coup en vieillissant sans problème.

Plus classique, un Pinot Noir de Bourgogne assez léger : un Mercurey, La Plante Chassey 2013 de Dominique Derain.

  • Puis, un Plateau de fromages

Bien entendu un blanc oxydatif du Jura, il faut en goûter un jour. Avant d’aller sur un Jaune, commençons par un assemblage, Savagnin-Chardonnay : Cuvée de garde 2005 de Jean-François Ganevat.

Pour ceux qui veulent à tout prix du rouge, restons près des montagnes dans un autre pays de grands fromages, un vin d’Auvergne, un Gamay : Marcottes 2011 de Marie et Vincent Tricot.

Tout le monde veut un vin sucré, alors  je propose un sucré mais oxydatif. Un Jura, le Macvin 2012 de Jean-François Ganevat.

Sinon, un vin costaud du sud sans sucre. Un vin des Corbières 100% carignan, Plus Noir Que Rouge du domaine des Sabots d’Hélène.

Si vous voulez encore plus d’idées, consultez nos autres « Compo de Noël »:

Et si d’ici là vous cherchez désespérément à accorder vos plats, rendez-vous sur Accords Mets.

Vous avez déjà défini votre plat de Noël ? Soumettez-le nous, et on se fera un plaisir de vous faire des suggestions avec les quilles adéquates…

Les Compos de Noël #1 avec « Lot » Of Wine

Noël arrive et ses éternelles questions « Qu’est-ce qu’on mange ? » et surtout « Qu’est-ce qu’on boit ?« . Cette année, on oublie la recette de mamie et celles du magazine « 100% Cuisine ». On fait place à Spirituo et ses partenaires. Des plats aux bouteilles, pas de demi-mesure !

Vous n’y avez pas encore réfléchi ? Ça tombe bien, on vous suggère : entrées, poissons, viandes, fromages et desserts… Mais aussi les jolies bouteilles qui se marieront à merveille !

Pour ce premier menu, Nathalie, caviste à « Lot » Of Wine, nous accompagne avec des accords « Classiques » et « Hors normes » (originaux) :

Compos de Noel #1 - Cailles farcies

Quintaine 2012Classique : « Quintaine » – Domaine Guillemot-Michel
Un Viré-Cléssé qui tend le palais et lui administre une petite dose de sécheresse très minérale (donc saline et pas amère) qui le fera saliver et accusera on ne peut mieux la texture des St Jacques. Crémée ou pas, crues en carpaccio ou pas, tout ira bien !
Hors norme : « Joséphine » – Domaine Les Hautes Terres
Un crémant de Limoux sur un assemblage Chardonnay-Chenin. Une belle matière que les bulles très fines rendent aérienne, souple et digeste. Le côté très vif du Chenin et le « gras » du Chardonnay seront en parfaite « compèt' » pour cet accord avec les St Jacques (si le corail y est, c’est encore plus top!)
En bref, une alliance qui ravive et réhausse le palais. Une bulle pour débuter c’est bien aussi !!

 

Vin de KavClassique : « Vin De Kav » – Domaine Karim Vionnet
Un Gamay charnu et assez soutenu, cependant ce Chiroubles est une perle explosive de fruits noirs croquants qui rivaliserons d’arômes sur des champignons forestiers mais également sur les « parisiens » s’ils sont frais !
Ce zeste de « corps » et la délicatesse du fruit seront à l’évidence très sûrement révélés sur la lotte (rôtie ou en sauce).
Hors norme : « Muscat Sec » – Domaine Giudicelli
Un blanc qui nous vient de la Corse et son « atypisme » sur ses Muscats secs. Une belle tension et une amertume souple qui sublimeront tout autant la Lotte que le champignons. La texture riche et la vivacité pourrait parfaitement étonner les papilles de vos convives. Et si la Lotte est arrosée de vin blanc à la cuisson alors… C’est l’autoroute du succès !

 

K2 - Domaine Clos TroteligotteClassique : « K- 2 » – Domaine Clos Troteligotte
Un Malbec Cadurçien très abouti. Une nature de chair qui enveloppe des tanins souples et un boisé diffus, du fruit noir quasi confit mais croquant, une belle bouche charmeuse et une finale qui rappelle à l’ordre sur la connaissance de la grandeur des Malbecs comme on les aime !
Hors norme : « Sylvia » – Domaine La Réaltière
Ce millésime de la « Cuvée des Prénoms » est idéal pour un foie-gras (oui, sans basilic ni farigoule !), par sa texture riche et dense, ses arômes soutenus mais tendres, sa belle longueur sur le fruit et ses tanins ciselés… Une farandole de goût !

 

 

  • Puis, un Plateau de fromages
Les Acacias - Domaine Mas Del PeriéClassique : « Les Agrunelles » – Domaine Mas Hauts Buis
Dans l’Hérault, on est cap’ de se tenir sur des fromages de toutes sortes avec des assemblages de ce type (Roussanne/Chardonnay). Envoyez les persillés, faites entrer les pâtes cuites vieillies et osez les « paysans » coulants ou aux herbes, cette cuvée tiendra ses promesses !
Hors norme : « Les Acacias » – Domaine Mas Del Périé
Mon préféré des cuvées de Fabien (le Farfadet), parce que dans le vif du Malbec, un élevage pointilleux en foudre qui lui confère cette amplitude de saveurs ! Une fraîcheur incroyable et des tanins ronds et gourmands qui donnent envie de se servir, encore et encore.

 

M comme je suis - Domaine Le Mas de mon pèreClassique : « La Part d’Avant » – Domaine Camin Larreydia
Un Jurançon sec qui étudiera la situation entre le côté fruité et gourmand des framboises et la tension du citron vert sans se « froisser ». Un jus délicat et tendu, une bouche d’agrumes (pomelos) et la grande finale sur le « noyau » de pêche pour divertir la texture du bavarois.
Hors norme : « M Comme Je Suis » – Domaine Le Mas De Mon Père
Le beau Merlot riche de salinité, la bouche suave mais ronde et souple, les arômes bien intégrés, un équilibre de dingue et la finale minérale qui susurre sa poésie aux framboises en les emportant pour une danse folle au palais !

Vous en voulez d’autres ? Une autre « Compo de Noël » est prévue la semaine prochaine !

Bavarois aux framboises

Si vous voulez encore plus d’idées, consultez nos autres « Compo de Noël »:

Et si d’ici là vous cherchez désespérément à accorder vos plats, rendez-vous sur Accords Mets.

Vous avez déjà défini votre plat de Noël ? Soumettez-le nous, et on se fera un plaisir de vous faire des suggestions avec les quilles adéquates…

Cadeaux – N’offrez pas n’importe quel whisky

Vous avez entendu que le cousin aimait le whisky. Le même cousin qui l’année dernière vous avait offert ce délicieux Rhum, et qui hélas, avait eu l’idée de vous le faire ouvrir le soir même, « histoire que tout le monde en profite ». Il est temps de lui rendre la pareille, avec du whisky.

20141202_122020

Un échantillon des whiskies proposés par la Cave de Lourmel – Paris 15

 

Voici 3 références que nous aimons particulièrement, qui feront mouche et vous vaudront les houras de la foule :

Caol Ila – De la tourbe, surtout de la tourbe…
Caol Ila - Tourbé Epicé
Si c’est de la puissance que vous cherchez, c’est lui qu’il vous faut. De la tourbe (un whisky Iodé, cendré ou terreux donc) et une longue puissance en bouche. Il en existe en moult versions, à moult budgets.

A partir de 40 €, selon les versions


BowmoreBowmore very cloudy 2002
– Trouble et fumé
Bowmore - Fumé fruité
L’intense odeur des cendres de cheminée, vous situez ? Si ça ne vous parle pas, ce Bowmore vous y aidera. Une touche fruitée, principalement sur l’agrume, complète le tableau. Un whisky très aromatique.

Moins de 50 €


Glen Moray 2002
– Beaucoup de fleurs et de fruits
Glenmoray - Fruité Floral
En voilà un qui devrait faire plaisir aux amateurs de whiskies d’apéritif. Il se distingue par sa douceur, ses notes florales et juste ce qu’il faut de prégnance. C’est qu’après l’apéritif, on passe à table.

Moins de 50 €

 

Nos partenaires en ont plein d’autres et des excellents ! Ne vous perdez pas, ils sont là :
La Cave de Lourmel – Paris 15
Les Caves de Reuilly – Paris 12
Le Lieu du vin – Paris 20
La Cave d’Ivry – Ivry

Vous Allez Déguster #2 : Jeu de la « bouteille masquée » !

Une dégustation ouverte et gratuite
Pour choisir les boissons de vos fêtes, Spirituo vous propose d’abord de les goûter. Dans le cadre de notre WE événement « Vous Allez Déguster #2 « , nos partenaires vous attendent donc pour des dégustations gratuites de vins, de bières ou de whiskies de circonstance.

Retrouvez nos partenaires participants et les horaires de dégustation sur le programme.

TeaserBouteillemasquée

Le jeu de la bouteille masquée
Chaque dégustation est aussi une occasion de jouer et de tester votre palais. Ce jeu est disponible chez chacun de nos cavistes partenaires. Dévoilez la bouteille masquée et gagnez les bouteilles de vos fêtes.

PARTICIPEZ AU JEU CONCOURS ICI !

Les compos du WE – Raclette

Qu’est-ce qu’on mange ce Week-End ?
Après le succès du Cassoulet de la semaine dernière, on a conscience que la semaine a dû être légère. Raison pour laquelle il est à nouveau temps de se réchauffer : Raclette !

Et on boit quoi alors ?
Gilles Hourquet, caviste à Que du Bonheur (L’Union) vous préconise pour l’occasion 1 rouge et 2 blancs. Pas de jaloux !

La raclette appelle un vin rouge si vous voulez favoriser l’accord sur la charcuterie ou un vin blanc pour le fromage. Leur caractéristique commune sera de neutraliser le « gras » de ce plat.

             Bouchat

Vous en voulez d’autres ? Une autre compo est prévue la semaine prochaine !

Et si d’ici là vous cherchez désespérément à accorder vos plats, rendez-vous sur Accords Mets.

Vous avez une recette de famille que vous aimeriez accorder ? Soumettez-là nous, et on se fera un plaisir de la publier avec les quilles adéquates…