Les Compos de Noël #2 avec Que du Bonheur

Noël arrive et ses éternelles questions « Qu’est-ce qu’on mange ? » et surtout « Qu’est-ce qu’on boit ?« . Cette année, on oublie la recette de mamie et celles du magazine « 100% Cuisine ». On fait place à Spirituo et ses partenaires. Des plats aux bouteilles, pas de demi-mesure !

Vous n’y avez pas encore réfléchi ? Ça tombe bien, on vous suggère : entrées, poissons, viandes, fromages et desserts… Mais aussi les jolies bouteilles qui se marieront à merveille !

Pour ce second menu, Gilles, caviste à Que du bonheur, nous accompagne avec des accords classiques ou originaux.

  • En entrée, des Foie gras – (sur toast)

Les Clous - Domaine Saint-NicolasChoix classique mais très apprécié : un liquoreux. Le Soyeux, vin de Gascogne de Dominique Andiran fera parfaitement le lien avec le foie gras. Pour ceux qui préfèrent, il fait également très bien l’affaire en entremets avant le dessert. Pour les amateurs de blancs secs : un chenin, Les Clous. Vin des fiefs vendéens du Domaine Saint-Nicolas.

  • Ensuite, un Plateau de fruits de mer

Un vin vif qui passe sur l’iode : un Bourgogne aligoté Allez Goûtons 2014 de Dominique Derain, vinifié comme un vin nouveau. Un vrai canon !

Si on préfère l’Alsace pour Noël le Pinot Noir et Blanc 2013 du domaine Pierre Frick.

Chamade 2005 - Domaine Philippe BornardUn vin léger pour le chapon, allons dans le Jura pour les morilles, un Plousard Chamade 2005 de Philippe Bornard. Les vins naturels tiennent le coup en vieillissant sans problème.

Plus classique, un Pinot Noir de Bourgogne assez léger : un Mercurey, La Plante Chassey 2013 de Dominique Derain.

  • Puis, un Plateau de fromages

Bien entendu un blanc oxydatif du Jura, il faut en goûter un jour. Avant d’aller sur un Jaune, commençons par un assemblage, Savagnin-Chardonnay : Cuvée de garde 2005 de Jean-François Ganevat.

Pour ceux qui veulent à tout prix du rouge, restons près des montagnes dans un autre pays de grands fromages, un vin d’Auvergne, un Gamay : Marcottes 2011 de Marie et Vincent Tricot.

Tout le monde veut un vin sucré, alors  je propose un sucré mais oxydatif. Un Jura, le Macvin 2012 de Jean-François Ganevat.

Sinon, un vin costaud du sud sans sucre. Un vin des Corbières 100% carignan, Plus Noir Que Rouge du domaine des Sabots d’Hélène.

Si vous voulez encore plus d’idées, consultez nos autres « Compo de Noël »:

Et si d’ici là vous cherchez désespérément à accorder vos plats, rendez-vous sur Accords Mets.

Vous avez déjà défini votre plat de Noël ? Soumettez-le nous, et on se fera un plaisir de vous faire des suggestions avec les quilles adéquates…

Publicités

3 réflexions sur “Les Compos de Noël #2 avec Que du Bonheur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s