Les 10 raisons pour ne plus aller dans une foire au vin

Par avance, prends garde à toi cher lecteur. Il se peut que cet article, très volontairement à charge, n’émousse ta fierté de consommateur averti.
Nous allons en effet égrainer les 10 raisons pour lesquelles tu as eu tort de te rendre à la foire au vin de ton hyper/mega/super/micro/nano marché le WE dernier. Cela ne fait certes pas de toi une cause perdue, une âme maudite ou un sans goût. Non ! Seulement voilà, durant l’espace d’une demi-heure d’errance dans les allées sur-éclairées  de ton magasin préféré, toi aussi, à ton insu, tu fus le dindon de la foire et nous allons te dire pourquoi…

 1 – Une publicité habile mais trompeuse

Chaque année à la mi-septembre, nos boites aux lettres dégoulinent de catalogues pleins de promesses. Cette fois c’est sûr, les meilleurs millésimes nous attendent, c’est écrit dessus. Et puis en fait non, rayon vide. Quantité limitée oblige… « en v’nant hier matin à l’ouverture, vous en aviez » regrette pour nous le sommelier de supermarché.

2 – Des promos bidons

« 2 caisses achetées – la 3ième offerte » ; « Cuvée du roi à -50 % »…
Des affaires, on va en faire ! Au nombre de pancartes fluos qui tapissent le rayon, y’en a bien une pour nous hein ? Foire = excellentes affaires, c’est pour ça aussi qu’on est venu. Et puis on déambule, on repère nos petits favoris, on sélectionne du regard les coins à potentiels pour finalement se rendre compte que la promo c’est pour la palette d’à côté. Raté ! Encore…

3- Des réductions sur les millésimes les moins intéressants

Millésimée 2012 et surtout 2011, l’appellation Cornas est une pépite. Dommage que la promo soit sur 2013 …

4- Médailles et macarons en carton

Le dindon a ceci de contrariant, il tourne beaucoup la tête. Pour retenir ses belles mirettes sur les bouteilles,  les rois du marketing ont  trouvé la parade. Le macaron. Les bouteilles peuvent ainsi se voir recouvrir de plusieurs autocollants de l’acabit de celui-ci : « médaille de bronze du concours des amis du vin de Lourdes». On remarquera l’habileté du procédé qui consiste à mettre une médaille de bronze, sous-entendu « On vous vend le 3ième  du podium et c’est déjà vachement bien ». Et le dindon glougloutait.

5- Des rayons trop grands …

Evidemment c’est une foire !  Heureusement, les caddies sont très grands aussi.

6- … qui légitiment notre déplacement en voiture

C’est qu’on est venu pour remplir la cave. Alors même si la promo était bidon, que le Cornas 2013 il n’y en a pas, il reste tout plein de caisses de « la médaille de bronze des amis du vin de Lourdes ». Quels veinards !

7- Un personnel incitatif

Les directeurs de magasin ne lésinent pas sur les moyens. A renfort de personnel spécialement mobilisé pour l’occasion, on nous oriente vers les bonnes palettes et on nous rassure sur la qualité de nos choix. «Les amis du vin de Lourdes ? Avec ceux de Dunkerque c’est le meilleur jury. 2 caisses ? c’est pas de trop. »

8- Le conditionnement des bouteilles (ou comment flinguer un vin)

La lumière et la chaleur ne sont franchement pas copains avec le Cornas.

9- Chez un bon caviste, c’est la foire toute l’année 

C’est pas faute de le crier ça et là.

10 – Tu n’es pas un dindon cher lecteur

Un peu d’amour propre tout de même! D’ailleurs tu ne sais même pas glouglouter.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s