Les Compos du WE – Cassoulet

Qu’est-ce qu’on mange ce Week-End ?
Un Cassoulet ! Non mais ! C’est pas la grisaille et la bruine qui vont nous couper l’appétit. Et puis ce n’est pas n’importe quelle recette. On vous laisse voir de ce côté-là.

Et on boit quoi alors ?
Pierre, hôte des Caves de Reuilly (Paris 12e), nous propose 2 bouteilles à la mesure de ce plat mijoté et nous explique pourquoi :

Le cassoulet appelle un vin rouge puissant aux tanins patinés, ronds.

On ira donc du côté de Cahors et des Corbières … un peu de chaleur.

   Les Acacias 2011     Pourboire Nature 2012

Vous en voulez d’autres ? Une autre compo est prévue la semaine prochaine !

Et si d’ici là vous cherchez désespérément à accorder vos plats, rendez-vous sur Accords Mets.

Vous avez une recette de famille que vous aimeriez accorder ? Soumettez-là nous, et on se fera un plaisir de la publier avec les quilles adéquates…

La part de l’orage – Solidarité avec Frédéric Palacios

« Parlez-moi de la pluie et non pas du beau temps … ». Pas sûr aujourd’hui que L’orage, cette sublime chanson de Brassens soit dans la playlist de Frédéric Palacios, vigneron du domaine « Le Mas de mon Père » (Languedoc). Et pour cause…

Le dimanche 6 juillet, le ciel s’abat du côté d’Arzens, commune de l’Aude dans laquelle Fred possède une modeste (par la taille) exploitation, à tel point que la grêle déferle et ravage 12 000 ha dans la région. C’est littéralement le ciel qui tombe sur la tête des exploitants, « Le Mas de mon Père » n’y coupe pas, ses 5 ha sont presque réduits à néant.

On n’imagine pas la détresse du bonhomme. Il a repris le domaine en 2005 à la suite de son papa – Le Mas de mon Père – et s’évertue depuis à y façonner des petits bijoux de pinards qui ravissent ceux qui ont la chance un jour de croiser ses étiquettes.

Alors, rideau ? Si ses raisins ont la pulpe tendre, l’animal à la peau dure. No way ! La solidarité vigneronne et la fidélité de ses clients à travers la France seront plus fortes. Les uns le soutiennent et lui proposent des raisins, les autres s’organisent sur le web pour prêcher la bonne parole et lui donner une exposition inédite. C’est qu’il va falloir en vendre des bouteilles maintenant….

D’ailleurs, puisqu’on vous tient, allez donc jeter un coup d’œil sur la page « Solidarité avec Frédéric Palacios ». Tout vous est expliqué pour aider Fred. Avec un peu de chance, vous aussi, vous aurez le droit à votre Part de l’orage.